Le calibre est le cœur d'une montre mécanique. C'est pourquoi l'horlogerie NOMOS Glashütte fabrique tous ses calibres elle-même, chose extrêmement rare dans l'univers de la haute horlogerie. L'entreprise doit avant tout sa réputation à ses remarquables mouvements à remontage manuel. Aujourd'hui, de plus en plus de calibres automatiques sont conçus, tout aussi précis et parfois aussi fins.

Ce carrousel tourne, tourne, et tournera encore : le remontoir pour montre simule les mouvements effectués dans la vie de tous les jours — les montres NOMOS doivent prouver que les rotations ne les dérèglent pas.

Quelques tours de couronne quotidiens

Les mouvements à remontage manuel de NOMOS Glashütte

Tout a commencé avec Alpha. Aujourd'hui, les horlogers de NOMOS en sont à six mouvements à remontage manuel. Ronds ou en forme de tonneau, avec réserve de marche, date, ou sans complications. Chaque calibre est unique, avec son propre type de mouvement, perlage, nervurage et polissage, réglé sur six positions et une précision de chronomètre.

Une poignée de main suffit :

Les mouvements à remontage automatique de NOMOS Glashütte

Les mouvements à remontage automatique de NOMOS Glashütte se suffisent à eux-mêmes. Ils se servent de la puissance de vos mouvements. Le rotor tourne lors de votre jogging ou lorsque vous préparez un martini, transformant une activité en temps avec une précision de chronomètre. Ils peuvent afficher une date ou un mécanisme d'heure internationale, ou ne pas inclure de complications du tout.

Un mouvement NOMOS est riche en joyaux – ici, les petites pierres sont préparées avant d'être serties.

DUW – Deutsche Uhrenwerke : la marque de calibre de l'entreprise NOMOS Glashütte

À ce jour, dix calibres proposent un acronyme particulier gravés sur leur fond : DUW. Cela signifie « Deutsche Uhrenwerke » et souligne la capacité de NOMOS Glashütte d'être un fabricant indépendant de calibre. Et indique que nous fabriquons nous-mêmes tous nos calibres en interne, à Glashütte.

La fabrication à NOMOS Glashütte s'effectue selon les principes du mouvement du Deutscher Werkbund. C'est à dire que la technologie de pointe est utilisée lorsqu'elle permet d'améliorer la précision. Cependant, la plupart du travail est effectuée à la main — selon la tradition, avec énormément d'attention et de souci du détail. Ici, les platines de soutien des montres en or sont en train d'être finement polies.

Il y avait une règle pour les calibres automatiques : ils étaient soit fins, soit précis. Les deux à la fois ? Inimaginable. Mais les ingénieurs de NOMOS Glashütte ne se sont pas contentés de ce statu quo. C'est pourquoi ils ont mis au point les calibres neomatik DUW 3001 et DUW 6101 — des mouvements extrêmement fins et précis pouvant être fabriqués en série. Et dans le cas du DUW 6101, avec une nouvelle indication de la date révolutionnaire.

Échappement, assortiment, réglage... Un système minuscule et pourtant si complexe comprenant un ressort spiral, une roue d'échappement et une palette pour permettre un mouvement mécanique, et qui a bien des noms. Très peu d'entreprises horlogères fabriquent ce composant essentiel considéré comme le cœur du calibre mécanique. Nous sommes l'exception à la règle.

Tout juste sortis de la machine d'électroérosion au laser, prêts pour l'étape suivante : de nombreux petits ressorts de rochet.

» DUW 3001: Une sensation générale de finesse« Die Welt

Qu'ils incluent un mécanisme d'heure internationale, un indicateur de réserve de marche ou de date, la complexité des calibres de NOMOS n'enlève rien à leur beauté, à leur facilité d'utilisation et à la précision de leurs fonctions.

Réglage fin col de cygne, rouages en or polis dans du balsa, double ressort de barillet offrant une réserve de marche de 84 heures, platine trois-quarts plaquée rhodium avec soleillage poli sophistiqué, bords biseautés et polis à la main...DUW 1001 et DUW 2002 de NOMOS sont des calibres de premier choix dans l'univers de la haute horlogerie.