À Glashütte, 260 collaborateurs fabriquent des montres et calibres de la plus haute qualité. Ils travaillent dans l'ancienne gare ferroviaire, dans l'entreprise de chronométrie NOMOS en haut de la vallée, au service d'usinage de précision et dans le quartier de Schlottwitz dans l'atelier de fabrication. Inutile de préciser que Glashütte est le cœur de NOMOS Glashütte. Mais d'autres collaborateurs se trouvent ailleurs dans le monde, comme à Londres, New York et Berlin, pour un total de plus de 300 personnes.

Pas seulement à Glashütte mais dans l'univers de la haute horlogerie mécanique en général, rares sont les entreprises qui n'achètent pas leurs mouvements à des tiers mais qui les conçoivent et fabriquent elles-mêmes. NOMOS Glashütte développe et conçoit exclusivement ses propres calibres. Toutes les montres sont fabriquées maison, sur place, à Glashütte.

Et presque tout est fabriqué à la main. Fraisage des plaques, des ponts et des couronnes, bleuissage des vis, biseautage des bords, réglage de précision des calibres... Fabriquer les meilleures montres demande beaucoup de patience. Il peut parfois s'écouler plusieurs années entre le premier dessin et la commercialisation, lorsque la montre peut être dévoilée au reste du monde.

Avec énormément d'efforts et de soucis du détail, les horlogers de NOMOS conçoivent et affinent les nombreux composants des mouvements presque exclusivement à la main. L'utilisation des nouvelles technologies n'entre en jeu que lorsqu'elles s'avèrent plus précises. C'est quand tout se joue à un millième de millimètre que NOMOS Glashütte se sert de machines.