D'un point de vue extérieur, les montres mécaniques n'ont pas beaucoup changé depuis 200 ans. Un parfait arrangement de rouages, vis, pignons et bascules. NOMOS Glashütte a toujours accordé de l'importance à la tradition et au progrès, c'est pourquoi la recherche est une de nos activités : nous recherchons sans cesse notre prochaine avancée.

L'entreprise horlogère peut être fière d'elle mais ne doit pas pour autant se reposer sur ses lauriers. Même ce qui peut sembler parfait peut être amélioré. Les alliages modifiés peuvent avoir de meilleures propriétés de friction. De nouvelles formes de rouages peuvent permettre aux engrenages de tourner plus facilement. Des pièces de haute précision peuvent permettre l'ajout de nouvelles complications.  

Un temps d'avance : inventions et brevets

En 2014, NOMOS Glashütte a fêté son indépendance avec le swing system de NOMOS, échappement fabriqué dans nos ateliers qui a fait l'effet d'une onde de choc dans l'industrie. Ce minuscule système de pièces, léger comme une plume, est une grande prouesse technique.

Le long processus derrière le phénomène

DUW 3001

Le moteur nouvelle génération

Il aura fallu environ un demi-million de minutes de travail, peu après l'arrivée du swing system de NOMOS pour faire à nouveau sensation avec le calibre automatique DUW 3001 maison. Plus plat, plus fin, plus élégant que tout ce qui existait jusque-là. Grâce à ce dixième mouvement fabriqué en interne, NOMOS Glashütte a défini un nouveau standard en matière de calibres automatiques.

En détails : DUW 3001

Incroyablement fin, incroyablement innovant. Une montre de ce calibre est une preuve de sa propre supériorité. Le nouveau mouvement est bien plus fin que tous les autres mouvements de l'industrie horlogère mondiale, à remontage automatique et fabriqué en grande série. Frein de rotor et autres rouages bien pensés : le dixième calibre NOMOS fonctionne avec un mécanisme de remontage automatique extrêmement efficace.

Un pont remplace le traditionnel coq. Cette petite connexion, aussi appelée pont de balancier NOMOS, permet au balancier (le volant qui cadence les montres mécaniques) de se stabiliser. Par ailleurs, il crée de l'espace pour le rotor, qui remonte le ressort, et fournit de l'énergie à la montre même lorsque le poignet bouge à peine.

»Ce n'est rien de moins qu'une déclaration d'indépendance«

Frankfurter Allgemeine Zeitung